Derrière la porte de la classe…

Cette année, j’ai  changé d’école… Je suis retournée là, où j’ai commencé, quand j’ étais jeune et belle avec la foi en l’éducation nationale.

Maintenant, je suis vintage,  et je ne crois plus qu’en moi.

J’enseigne donc,  non plus en ZEP (Zone d’éducation prioritaire dénomination d’il y a 20 ans) mais en REP+ !!

$T2eC16NHJFoE9nh6nPzEBRsMKwvUB!--60_35

 

C’est incroyable, cette facilité qu’ont nos ministres successifs à renommer une zone géographique ou une compétence pédagogique, croyant naïvement que cela va changer la donne.

Il y a presque 20 ans, lorsque j’ai commencé à enseigner, la ZEP voyait se côtoyer toutes les nationalités, toutes les cultures et aujourd’hui, il n’y a plus que des blacks et des  beurs. Manque le « blanc », le « pas cuit », la « tête blonde » bref, la couche de lait de l’OREO.

Après la minute de Madame Cyclopède, arrive le temps de vous parler de ma rentrée  et celle de mes nains.

Le premier jour, il faut se préparer à se transformer en déesse indienne Durgâ, celle qui a plusieurs paires de bras.

Il faut également se faire greffer des yeux dans le dos et plusieurs autres paires de jambes :

  • des yeux pour mater le nain qui tente de s’échapper de la classe ou de la cour de récré,
  • des jambes pour empêcher le nain de passer le pas de la porte en courant
  • des bras pour porter le nain qu’on a réussi à choper. Et ceci chaque minute !

Si le nain ne manque pas de tactiques pour se tirer de la classe, les parents ne sont pas en reste non plus, a contrario, pour déposer leur enfant à l’école :  😉

  • Il y a le parent qui accompagne son enfant jusqu’en classe, reste avec lui et qu’il faut déloger au pied de biche (le parent hein, pas le gosse),
  • il y a celui qui pousse le gamin en classe et se tire en courant, (libérééééééééééé, délivrééééééééééééé !!!)
  • il y a également le parent qui vous demande de bien vouloir le libérer du boa constrictor enroulé autour de son cou tellement qu’il a mal et n’en peut plus de porter 15 kg depuis chez lui.

Une fois qu’on a réussi à calmer tout ce petit monde et que les parents sont partis, rien de mieux qu’un passage aux toilettes pour apporter une cohésion au groupe. Culotte baissée, faut dire que le nain fait moins  le malin… pis surtout, le nain court beaucoup moins vite.

1733564b3d25674a21e3d4a864de505c

 

Vient ensuite le temps de l’histoire racontée par la maîcresse.

Un temps d’écoute, de calme, d’attention…

qui dure 2 minutes !

  • y a  le petit malin qu’a toujours quelque chose à dire et t’interrompt,
  • le deuxième petit malin qu’ a rien capté mais qui veut quand même participer et tombe toujours à côté
  • et y’a encore le troisième malin qu’arrête pas de faire CHUT !! CHUUUUUT!!! MAIS CHUTEUUUUHHHH !!!!! croyant aider la maîcresse (espèce de fayot) mais qui fout bien la merde avec ses chut intempestifs et postillonnants !

Bref, la  maîcresse que je suis,  rêve de ça 2 minutes :

Toddlers on bench in gas masks during WWII

 

Arrive le moment tant attendu par le nain de la récré…

 

La récré est mon cauchemar… car la cour est trois fois plus grande que ce à quoi j’ étais habituée dans ma précédente école, et parce que  plus de 100 gosses au lieu des quarante habituels, y évoluent dans une cacophonie extraordinaire !

  • il y a celui qui tente d’escalader le grillage,
  • celui qui s’énerve parce que le portail est fermé et vient me demander les clefs  (3 ans et demi le marmot ! comme quoi, le langage est là quand c’est une question de survie à savoir se tirer d’Alcatraz !)
  • celui qui n’a jamais descendu la colonne de pompier et tente l’affaire quand même, idem pour le toboggan ou le tunnel…
  • celui qui vous prend la main et décolle plus
  • celui qui pleure , bave, mouche et fait des bulles et se pisse dessus…

Rassembler toute la meute pour rentrer en classe demande patience, physionomie, et beaucoup d’allers retours. Excellent exercice de motricité pour nous les maîtresses.

 

Toujours est-il qu’après deux semaines d’école, je suis devant un sacré dilemme ! ça va sortir par où ? le cucul ou la tétette ?

funny-vintage-photos-11

 

Et oui ! La gastro est de retour ! Prendre la main du morveux, se faire baver, cracher, postillonner dessus… ça, j’avais oublié durant mes dernières vacances !

M’en fous ! A Noël, je vais me venger !

11695786_804378336344092_8457882387844935314_n

PS : toutes les images sont issues du site vintage everyday une vraie mine d’or quand tu veux te fendre la gueule 😀

Publicités

6 commentaires

    1. ça marche pour la même tête, la même veste, les mêmes chaussures etc… 😀
      Ouais des fois y a de quoi en perdre son latin, enfin non, de quoi en perdre un gosse ! 😀
      Par contre on n’a droit à aucun pourcentage de perte… C’est ballot !

      J'aime

  1. Aaaah, ce type d’article redonne du courage et de l’entrain… Puis surtout, il me fait hurler de rire…. Surtout après une semaine d’école, quand tu te dis: « C’est pas possible, c’était plus facile l’année dernière, je vais jamais y arrrrrrriverrrrrrrrrrrr! Ils sont bien sympas mais tellement minus!, ils ne savent pas faire grand chose quand même, ça pleure dans tous les coins en plus… (Si, je m’y mettais aussi tiens!).
    Ça va vraiment finir par grandir ces petits bazars?
    Nnnnnnnnnnnnnnnnnnooon, il y a déjà des oxyures (vers intestinaux pour les moins scientifiques!) chez certains? Mais l’école a ouvert hier!!!!! »…
    Bref, c’est la rentrée!!!

    J'aime

    1. ouais, les oxyures sont toujours là pour ceux qui ont la bougeotte. Les vers au cul, c’est comme les poux… Inévitables !
      j’ai oublié de raconter aussi la petite Assya qui s’est gerbée deux fois durant la sieste : au coucher et au réveil…
      L’était moins une que ça atterrisse sur mes birkenstocks !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s