Yoga du rire vous avez dit ?

Il y a des rencontres bénéfiques, parfois même salvatrices !

J’ai retrouvé un ancien collègue, qui m’a convaincue de participer à des séances de yoga du rire.

En même temps, je n’ai pas eu de difficultés à me laisser convaincre…

Comme dit le copain,  « je connais bien le spécimen, je pense que j’ai tiré le bon numéro ! »

Effectivement, j’ai le rire facile, communicatif et surtout, mon rire ne passe pas inaperçu… C’est un peu ce à quoi on me reconnaît. Ma marque de fabrique quoi ! D’anciens collègues d’école, le regrette à ce qu’il paraît,  d’autres s’en réjouissent.

Je suis donc arrivée, accompagnée de Michel à ma première séance de Yoga du rire.

Les présentations furent très simples de la part de Michel :

  • Je vous présente une ancienne collègue retrouvée par hasard, elle a un problème avec l’alcool.
  • Ah bah bien merci ! Sympa Michel !
  • BONJOUR Tôooooooaaaaaa  !!!!!!! (cri du coeur de tous les participants)
  • Donc en fait, tu m’as emmenée aux alcooliques anonymes ?

RIRES DE LA SALLE
On commence par des exercices de respiration, puis de relaxation des muscles, tout  débute tranquillement, chaque participant a le sourire aux lèvres… en silence ponctué de gloussements.

La règle est de ne pas parler, de communiquer par le geste et le regard.

S’ensuivent des exercices que j’ai jugé de prime abord complètement ridicules, l’échauffement du rire :

Il faut imiter ou inventer le rire de la sirène, du bûcheron, du plombier, de la machine à laver, de la pelle, de la pioche, du pompier… Bref, là, je commence à me demander dans quel guet-apens, je suis tombée.

Puis vient le moment de s’allonger, en cercle, la tête vers le centre et les portes du rire s’ouvrent spontanément.

Je ne sais pas comment cela se produit, mais effectivement, on rit d’entendre rire…

On rit du ridicule de la situation.

On rit du rire des autres.

On rit du gloussement impromptu.

On rit de s’entendre rire…

Bref, le fou rire est là, comme une vague, on reprend son souffle et ça repart, des vagues de fou rire durant une demi-heure.

C’est épuisant, on baille beaucoup.

C’est relaxant, on décroche la mâchoire, on desserre les dents.

C’est amusant, addictif, libérateur…

Les bienfaits sont nombreux paraît-il…

Dynamisme, optimisme, énergie, créativité, confiance en soi,

Mais ce qui est certain, c’est qu’on a partagé un moment de plaisir, de joie, de rire avec de parfaits inconnus qui sont devenus proches durant cette séance de rire, sans en connaître plus sur eux. Voilà ce qu’est le VRAI PARTAGE.

 

Sinon… Bientôt la rentrée ?  😀

rentree des classes

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s