Siestaaaaaa !!!!!!

J’adore le moment de la sieste des nains, parce qu’après quelques semaines, on finit par repérer les petits trucs de chacun pour s’endormir et tomber dans les bras de Morphée.

Y a Dürsün qui ne s’endort que lorsqu’on lui met la main sur les yeux, évitant ainsi tout rai de lumière, le plongeant petit à petit dans un sommeil profond. Il lui faut le noir complet.

Diya, très autonome et silencieuse, s’allonge immédiatement sur son petit matelas, les bras le long du corps et ne bouge plus… jusqu’au réveil. Elle reste immobile du début jusqu’à la fin.

Aya, elle, par contre aime bien jeter un petit coup d’œil pour voir si je ne suis pas loin. Elle semble surveiller le temps que je consacre à chacun de ses camarades et ne s’endormira pas si elle juge avoir été lésée de quelques minutes d’attention.

C’est pourquoi je commence souvent par me mettre à côté d’elle, la main sur sa tête, je caresse avec mon pouce toute la zone entre son front et son petit nez. Deux minutes plus tard, elle pique sa ronflette et je peux me consacrer  aux autres nains.

Fatih dort rarement. Il s’installe en position fœtale, le doudou coincé entre ses petits bras potelés et ne bouge plus comme Diya. Parfois, il s’assoupit et lâche quelques pêts silencieux mais bien odorants qui le réveillent. Puis il s’assoupit à nouveau et re-pète.

Mohamed, lui par contre, arrive toujours de mauvaise humeur l’après-midi et hurle : « Ye veux pas faye dodo !!! » Alors il va faire pipi en baissant la tête, traînant les pieds, marmonnant, pis se jette sur son petit matelas de dépit et… dort ! C’en est tellement instantané que cela devient sidérant.

Il y a Deniz qui, comme Mohamed, n’est pas enthousiaste à l’idée de faire la sieste mais s’endort malgré tout très rapidement, du moment qu’il sait que sa petite voiture est dans sa main. Puis il fait des bonds dans son sommeil, ses muscles et toute la tension se relâchant.

Enes, tout timide et discret, fait d’abord semblant de s’endormir mais il attend en fait un petit geste comme une caresse sur la tête, pour s’endormir. Il dort invariablement sur le ventre, en silence.

Tamara chuchote, se parlant comme à elle-même, se tourne et se retourne, joue avec ses doigts. Elle ne s’endort que lorsque elle sent le poids de mon bras sur elle, la maintenant un peu, cela semble la rassurer.

Il y a Nihel qui joue avec son doudou, le faisant tourner dans tous les sens, s’amusant avec lui aussi longtemps que possible. Puis lorsqu’elle entend : « ça suffit Nihel, tu dors ! » d’une voix un peu ferme, le jeu cesse immédiatement, laissant place au sommeil…

Et évidemment, il y a  l’emmerdeur, le récalcitrant, le casse-bonbon ! Celui qui finit par s’endormir trente minutes avant la fin de la sieste et qui, évidemment, pour le coup est encore plus à chier parce qu’il n’a pas son compte de sommeil.

 

Il y a celui qui se gratte sans cesse la tête durant son sommeil car la danse des poux le chatouille.

Il y a celui qui se lève, somnambule, marmonne, titube vers la sortie puis se ravise et se recouche.

Il y a celle qui ne s’endort qu’en tétant son bras! Etc… Etc…

La sieste est un moment particulier. Même le plus chieur des chieurs peut attendrir par ses mimiques, ses moues, ses petits bruits…

Bref, ils sont tous mignons… quand ils dorment 😀 mais ça ne dure pas !

 

 

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s